Maison

Comment choisir un matelas ?

Le lit est le mobilier sur lequel on passe le plus de son temps à la maison. Il joue un rôle important dans le sens que le sommeil est le garant d’une bonne santé physique et mentale. C’est justement pour améliorer la qualité du sommeil qu’il faut bien choisir les éléments de la literie. 

Le choix des matières 

La suspension du matelas, c’est-à-dire son cœur, est l’élément essentiel impliqué dans le maintien du corps. Il existe 3 matières différentes pour fabriquer la suspension du couchage : mousse, latex, ressort, viscoélastique. Le choix de la matière est important surtout si le dormeur présente certaines particularités physiques.

La mousse 

La mousse est la plus répandue, la moins chère, mais également la moins performante. C’est l’idéal pour un lit d’enfant. La mousse en polyuréthane commence à être intéressante si sa densité est supérieure ou égale 35 kg/m3.

Le latex 

Le latex offre un meilleur soutien. Il est bien aéré, hypoallergénique, antiacarien et durable. C’est le couchage recommandé pour les personnes qui souffrent de maux de dos ou d’allergie. Pour une qualité haut de gamme, optez pour le latex naturel. 

Le ressort 

Le ressort ensaché offre une indépendance de couchage intégrale. Autrement, lorsque l’un des dormeurs s’agite, ses mouvements ne seront pas ressentis par l’autre. Le ressort constitue également une source d’aération pour le lit. 

La mousse viscoélastique 

La mousse à mémoire de forme ou viscoélastique possède la particularité de s’adapter à votre corps et à toutes vos positions. Elle a l’avantage d’alléger les pressions exercées sur les muscles et les articulations. Elle est également favorable à la circulation sanguine. 

Les points à considérer 

Une fois que vous avez trouvé la matière qui correspond à votre goût et à vos besoins, place maintenant aux critères de choix d’un matelas

L’accueil 

L’accueil est la sensation éprouvée par le dormeur lorsqu’il s’allonge sur le lit. Il peut être tonique ou moelleux. Il dépend de la couche supérieure du couchage ou aussi du surmatelas. Cette perception de confort n’est pas à confondre avec la fermeté du lit. 

Le soutien 

C’est la sensation durable ressentie lorsqu’on reste sur le lit pendant un moment. Elle peut être molle ou ferme. Ici, c’est la suspension qui entre en jeu pour garantir la posture et le maintien du corps. Sa qualité est un gage de bonne santé pour le dos et le cervical. 

La fermeté 

La fermeté peut qualifier aussi bien l’accueil que le soutien. Mais techniquement, elle désigne la qualité du soutien. Le mieux c’est de choisir un matelas ferme doté d’un accueil plus moelleux. Votre dos vous dira merci. 

La densité

Celle-ci désigne compacité de la matière présente dans un volume donné. Ici, la densité permet de déterminer le niveau de soutien du lit. Avec une densité, le couchage est plus résistant et offre un maintien plus ferme. 

La résilience 

C’est l’aptitude du couchage à reprendre sa forme initiale lorsque le dormeur se déplace de côté ou se lève. Autrement dit, c’est sa capacité à ne pas s’affaisser en permanence. 

L’indépendance de couchage

C’est le fait des mouvements ou des contraintes exercés sur une partie précise ne se répandent pas sur les autres parties du lit. Cela permet à chacun des dormeurs de bouger à sa guise sans gêner l’autre. 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *