Maison

Plantation, taille et entretien des rosiers : petit guide de Jack Lumber

Vous vous posez de nombreuses questions pour avoir des rosiers bien fleuris tout au long de la saison. Où et quand planter des rosiers ? Comment bien tailler ses rosiers pour qu’ils redonnent l’année suivante ? Avec l’aide de Jack Lumber, nous répondons à toutes vos questions sur la plantation et la taille des rosiers.

Quand planter ses rosiers ?

La période pour planter les rosiers va d’octobre à avril, selon les régions. Les périodes de gel sont à éviter et il ne faut pas planter vos rosiers dans un sol trop humide.

Si le terrain n’est pas trop humide, privilégiez une plantation en automne. Les rosiers vont ainsi s’habituer au terrain et commencer à développer leurs racines avant les grands froids. Ils offriront une belle floraison au début de l’été suivant.

Où planter les rosiers ?

Les rosiers se plaisent bien dans les emplacements aérés et ensoleillés. Éloignez-les des arbres d’au moins 5 mètres. De cette façon, leurs racines pourront se développer et ils ne subiront pas l’ombre des arbres.

Par ailleurs, vos rosiers apprécieront un terrain bien drainé, fertile et sain.

Les rosiers préfèrent-ils un sol calcaire ou un sol argileux ?

Hormis quelques variétés exotiques, les rosiers ont tendance à mieux se plaire dans une terre argileuse. Si le sol est trop calcaire, les rosiers risquent de développer une chlorose. Si vous voyez les feuilles de vos rosiers jaunir anormalement, consultez rapidement.

Comment planter les rosiers ?

Quand vous avez trouvé le bon emplacement, creusez sur au moins 40 centimètres de profondeur, un trou de 50 centimètres de diamètre. Couvrez le fond d’un peu de fumier, puis procédez ainsi :

Si le rosier est en conteneur :

  • Trempez le pied de rosier dans l’eau. Les racines vont ainsi se réhydrater.
  • Placez-le ensuitedans le trou et séparez bien les racines pour qu’elle se développent correctement. Veillez à ne pas les casser.
  • Recouvrez le pied avec un mélange de terreau « spécial rosiers » et de terre de jardin.
  • Tassez bien puis arrosez copieusement.

Si le rosier est à racines nues :

  • Taillez les racines en conservant une vingtaine de centimètres.
  • Trempez-les dans le pralin (à réaliser vous-même ou à acheter prêt à l’emploi en jardinerie). Il est important que les racines soient bien enrobées de pralin pour que le terreau adhère correctement.
  • Poursuivez la plantation comme pour le rosier en conteneur.
  • Tassez la terre au fur et à mesure pour que les racines soient bien en contact.

Faut-il changer la terre quand on plante un rosier ?

Quand la terre est bonne et que l’emplacement n’était pas occupé, il n’est pas utile de changer la terre. Un apport de terreau suffira.

En revanche, si vous avez arraché des rosiers pour en planter de nouveaux sans attendre, il est préférable de renouveler la terre. Si vous disposez d’un autre emplacement, vous pouvez laisser reposer celui-ci quelques années pour que la terre se régénère.

Quand tailler un rosier ?

Les rosiers doivent être taillés deux fois par an, la première à l’automne, la seconde à la fin de l’hiver.

Comment tailler mes rosiers ?

Pour la première taille, coupez les fleurs fanées et quelques branches entrecroisées. Retirez un tiers des bois de l’année (deux tiers si vous voulez conserver des rosiers bas).

La taille d’hiver est incontournable. Avec un bon sécateur, supprimez le bois mort et toutes les branches qui paraissent trop fragiles ou trop vieilles. Gardez seulement 3 ou 4 belles branches solides et vertes.

Taillez à 5 « yeux » au maximum (ne comptez que ceux qui regardent vers l’extérieur).

Les rosiers trop chétifs seront taillés à 2 ou 3 « yeux », pour les rendre plus vigoureux.

Quelles maladies peuvent développer les rosiers ?

Les maladies les plus couramment développées par les rosiers sont :

  • L’oïdium : les feuilles se couvrent d’une sorte de poudre blanche,
  • Le marsonia : des taches noires se développent sur les feuilles qui jaunissent,
  • Les pucerons,
  • La rouille (points rouge-orangés s’accumulant sur les feuilles).

Contre les maladies des rosiers, vos meilleurs alliés seront le purin d’ortie, la bouillie bordelaise et l’extrait de prêle.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *