Maison

Comment se réalise l’installation d’un poêle à bois ?

Certes, le poêle est un équipement de chauffage qui sert à diffuser la chaleur par convection et rayonnement dans votre maison. Comme l’installation d’un poêle à granulés de bois, l’installation d’un poêle à bois n’est pas une procédure compliquée. Toutefois, elle doit être réalisée parfaitement afin de vous offrir un rendement énergétique optimale et une entière sécurité. Ainsi, quelques informations sont à connaître avant de se lancer dans la réalisation d’un tel projet.

La réutilisation d’un conduit de cheminée existant

Si votre logement dispose déjà d’un conduit de fumée maçonné non utilisé, autant en profiter. Cependant, tous les conduits de fumée ne peuvent pas être réutilisables. En effet, afin de garantir la sécurité de votre habitation, il faut qu’un test d’étanchéité soit réalisé par un professionnel en fumisterie. Ainsi, ce dernier saura identifier s’il est possible d’utiliser le conduit ou s’il faut le rénover. En optant pour l’intervention d’un professionnel pour l’aménagement d’un poêle Orléans, vous bénéficierez d’un rendement optimal et d’un installation conforme aux normes.

Dans le cas où votre conduit de fumée est trop vétuste, il faudra y installer un tubage en inox. Une fois que le conduit certifié étanche, votre équipement pourra y être relié afin de procéder à l’installation du poêle à bois.

L’installation sans conduit de fumée

Quand il s’agit d’une habitation non équipée d’un conduit de fumée, il existe une certaine règlementation à suivre. Cette dernière s’applique à l’évacuation des fumées de tous vos appareils de combustions, voire les poêles, les chaudières et autres.

Trois types principaux de tubages sont disponibles pour évacuer les fumées, la sortie de toiture, de façade ou la sortie en ventouse. Ainsi, le nouveau conduit de fumée peut être construit soit à l’intérieur de l’habitation comme il peut passer par l’extérieur, sur le pignon.

Où installer un poêle à bois ?

Dans le cas où vous utilisé un conduit de cheminée déjà existant, l’emplacement de votre poêle à bois sera imposé. Dans le cas contraire, l’emplacement reste à être défini.

Il est conseillé d‘installer votre équipement de chauffage au centre de la pièce principale de votre demeure, ou proche de la cage d’escalier s’il s’agit d’une maison à étage. Ainsi, la chaleur sera mieux répartie dans toute la maison. Néanmoins, selon la forme de la pièce et le type du poêle à bois choisi, il peut s’avérer impossible de procéder ainsi. Dans ce cas, il est préférable de l’installer le long d’un mur périphérique.

Notez que quelques distances de sécurité sont à respecter. Il faut compter au moins un mètre devant le poêle et 40cm entre ce dernier et le mur périphérique. Par conséquent, la place d’installation à prévoir est d’environ deux mètres.

En outre, avant de poser votre poêle, il faut vérifier que le sol est assez puissant pour pouvoir supporter une lourde charge. Il convient d’assurer la résistance du sol afin d’éviter au mieux les mauvaises surprises. De même, votre sol est comburant, notamment du parquet, il est convenable de placer une plaque de protection incombustible pour éviter les risques d’incendie.

Le poêle à bois, étanche ou non étanche ?

Il existe deux types de poêles à bois : étanche et non étanche. Pour les poêles étanches, ils assurent que l’air ne rentre pas dans votre logement en tirant l’air comburant depuis l’extérieur de la pièce. Ainsi, l’air frais provient de l’extérieur de l’habitation dans le but d’optimiser la combustion et de limiter les déperditions de chaleur. Quant au poêle non étanche, il puise l’air comburant dans la pièce d’installation, où il faudra installer une grille d’aération qui sert à renouveler l’air ambiant. Cependant, ce type de poêle est moins recommandé vu qu’il utilise l’air préalablement chauffé.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *