veaux
Animaux

Comment soigner et prévenir la diarrhée chez les veaux ?

La diarrhée du veau compte parmi les pathologies dominantes des jeunes bovins. D’origine variée, elle peut toucher les animaux dès les premières heures après la naissance et jusqu’au sevrage. Le plus souvent, le veau perd beaucoup d’eau, ce qui entraîne une déshydratation. Les aliments ne sont plus absorbés correctement à cause de la dégradation de la muqueuse intestinale, causant ainsi une dénutrition. Pour ces nombreuses raisons, il convient de savoir traiter la diarrhée du veau et prévenir son apparition. Pour ce faire, ce billet propose de découvrir les manières efficaces de soigner et de prévenir la diarrhée chez les veaux.

Corriger les troubles liés à la diarrhée

Comme déjà stipulée plus haut, la diarrhée chez le veau cause une importante perte d’eau chez l’animal, ce qui provoque une déshydratation. L’utilisation d’un réhydratant pour veaux est une des procédures efficaces pour corriger les troubles liés à la diarrhée chez le veau. En effet, le réhydratant possède une importante teneur en ions, favorisant l’absorption d’eau par le tube digestif.

Une autre mesure indispensable à adopter est de fournir de bons apports de lactoses au veau malade. En effet, les apports en lactoses, appelés lactases, stimulent les enzymes de digestion. Par ailleurs, ils produisent du glucose qui limite la dénutrition et dans la même mesure, permet la réabsorption de l’eau.

En outre, le bicarbonate peut constituer un allié incontournable pour corriger les troubles liés à la diarrhée. Par son effet tampon, il lutte efficacement contre l’acidose sanguine. Enfin, l’administration d’antibiotiques par voie orale ou par voie intramusculaire est parfois nécessaire. Dans tous les cas graves, notamment difficultés du veau à se déplacer ou déshydratation importante, l’intervention d’un vétérinaire est justifiée pour la définition d’un traitement adéquat (antibiotiques et perfusion).

Les préventions de la diarrhée

Afin d’éviter la diarrhée chez le veau ou pour limiter sa gravité, il est indispensable de considérer plusieurs paramètres. Dans un premier temps, il est nécessaire d’assurer une hygiène impeccable de la stabulation et des parcs à veaux. Cela consiste, notamment, à offrir un paillage suffisant pour avoir des pis propres et une litière sèche. Il convient également de désinfecter la stabulation à chaque curage, ou au moins lors de la période estivale durant laquelle la stabulation n’est pas occupée.

Ensuite, il est important d’isoler les veaux malades dans un parc infirmerie dès les premiers signes de diarrhée afin de limiter la vitesse de contagion des agents infectieux d’un veau à l’autre. Il convient de désinfecter régulièrement le parc infirmerie pour éviter que les agents infectieux se multiplient.

Enfin, dans les cas graves, comme des diarrhées sévères ou beaucoup de veaux atteints, le vétérinaire peut juger utile de mettre en place une vaccination contre les diarrhées des veaux. Pour cela, il existe divers types de vaccins adaptés à chaque maladie, pouvant être utilisés chez le veau nouveau-né ou chez les vaches en gestation. Néanmoins, il est nécessaire d’effectuer des analyses au préalable pour pouvoir déterminer la vaccination adaptée. Il faut noter que dans tous les cas, la vaccination ne peut pas remplacer les mesures de prévention évoquées précédemment, en particulier concernant l’hygiène.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *